Logo Pokemag
Mohammed VI ordonne l'injection d'un fonds d'un milliard de dollars pour faire face à la COVID-19

Mohammed VI ordonne l’injection d’un fonds d’un milliard de dollars pour faire face à la COVID-19

Le fonds sera affecté à la réhabilitation des infrastructures médicales et au soutien de l’économie nationale.

Le roi Mohammed VI a chargé le gouvernement marocain de créer un fonds spécial pour faire face à la pandémie du nouveau coronavirus (COVID-19).

Ce fonds, d’une valeur de plus d’un milliard de dollars, couvrira les coûts de modernisation des infrastructures médicales et les moyens supplémentaires à acquérir en cas d’urgence.

Il servira également à soutenir l’économie nationale, en particulier les secteurs vulnérables aux chocs induits par la crise COVID-19, comme l’industrie du tourisme, ainsi qu’à préserver l’emploi et à atténuer les répercussions sociales de l’épidémie.

Le Palais Royal a communiqué la nouvelle dans un communiqué de presse le dimanche 15 mars.

Le Maroc a confirmé 28 cas de COVID-19 en date du 15 mars, dont le ministre des transports Abdelkader Amara.

Le gouvernement exhorte les Marocains à prendre au sérieux toutes les recommandations sanitaires officielles pour éviter la propagation du virus, notamment se laver fréquemment les mains à l’eau et au savon, éviter tout contact étroit avec autrui et éviter tout contact avec les populations vulnérables telles que les personnes âgées.

Au niveau national, le gouvernement marocain a mis en place une série de mesures préventives contre la propagation de la COVID-19.

Tous les vols internationaux à destination et en provenance du territoire marocain sont suspendus jusqu’à nouvel ordre.

Les routes maritimes entre le Maroc et l’Europe ont été suspendues, et toutes les frontières terrestres sont fermées.

Tous les rassemblements publics de plus de 50 personnes sont interdits, y compris les réunions économiques et politiques, les festivités culturelles et religieuses et les manifestations sportives.

À partir du lundi 16 mars, les cours dans toutes les institutions publiques et privées – des garderies aux universités – sont annulés jusqu’à nouvel ordre.

Sur les 28 cas confirmés dans le pays, un patient s’est rétabli et un autre est décédé.