Logo Pokemag

Noor Ouarzazate alimente 2 millions de Marocains en électricité

La centrale solaire permet également d’éviter l’émission d’un million de tonnes de gaz à effet de serre par an.

Le ministre marocain de l’énergie, Aziz Rabbah, a déclaré mardi que près de deux millions Marocains dépendent de la centrale solaire de Noor Ouarzazate pour leur électricité.

Lors de sa participation à la 5e session de l’Assemblée des Nations unies pour l’environnement (UNEA), le responsable marocain a révélé que la station solaire permettait également d’éviter l’émission de près d’un million de tonnes de gaz à effet de serre par an.

M. Rabbah a également renouvelé l’engagement du Maroc à stimuler les projets d’énergie renouvelable conformément à la stratégie nationale de développement durable du pays (SNDD).

Le Maroc a adopté le SNDD en 2017 pour assurer sa transition vers une économie verte et inclusive d’ici 2030.

Le pays a lancé le programme solaire Noor en 2009, avec l’objectif de garantir un minimum de 2 000 mégawatts d’installations solaires d’ici 2020.

Le complexe d’Ouarzazate a actuellement une capacité de 580 mégawatts répartis sur quatre centrales. S’étendant sur plus de 3 000 hectares, la centrale solaire Noor Ouarzazate continue de faire la une des journaux internationaux en tant que projet phare au Maroc.

En 2019, CNN a rapporté que le projet produisait suffisamment d’électricité pour alimenter une ville de la taille de Prague, soit deux fois la taille de Marrakech.

Le projet s’inscrit dans l’ambition du Maroc de devenir autosuffisant en termes de production d’électricité. Alors qu’il cherche à tirer 52 % de son énergie des énergies renouvelables d’ici 2030, le Maroc a investi massivement dans de multiples projets énergétiques pour développer ses infrastructures éoliennes, hydrauliques et solaires.

Le pays a investi près de 5,8 milliards de dollars dans des projets d’énergie renouvelable, un secteur qui vise à créer 400 000 emplois au cours des 20 prochaines années.