Logo Pokemag

Ces Nouvelles Procédures du visa Schengen Pourront Vous Pousser à Changer de Destination Cet Été.

Nouvelles Procedures Pour l’Obtention du Visa Schengen

À partir du mois dernier, les demandeurs de visa Schengen devaient se soumettre à de nouvelles procédures qui s’appliqueront à ceux qui souhaitent entrer dans l’un des pays européens concernés, comme l’a annoncé la Commission européenne sur son site web, Schengen Visa Info.

Les demandeurs d’un visa “Schengen”, considéré comme l’un des visas les plus complexes et les plus difficiles à obtenir, devront introduire leur demande six mois avant la date du voyage, au lieu des trois mois qui étaient en vigueur auparavant, tout comme ils devront préparer et signer leur demande sur un site web dédié. Ils devront également payer un droit plus élevé, qui est fixé à 80 et 40 euros, au lieu des 60 et 35 euros précédemment fixés. En revanche, les enfants de moins de six ans continueront à bénéficier de la gratuité. Ces frais seront susceptibles d’être augmentés tous les trois ans, si cette décision est approuvée. L’attestation d’assurance voyage continuera d’être exigée pour les demandeurs de visa.

Les demandeurs de visa Schengen peuvent bénéficier de la prolongation de la durée de séjour sur le sol européen, en particulier pour les voyageurs réguliers qui ont un bilan positif, qui n’ont pas enfreint la loi, qui respectent leurs engagements de quitter l’espace Schengen avant l’expiration de leur visa, et qui ont un bon statut professionnel dans leur pays d’origine. Cette catégorie de personnes peut se voir accorder un visa à entrées multiples pour une période de cinq ans. La Commission entend également accorder une attention particulière aux voyageurs à des fins professionnelles, tels que les hommes d’affaires, les artistes, les sportifs et les journalistes, sans préciser ni les modalités ni la forme de cette considération.

Les procédures d’obtention d’un visa “Schengen” seront facilitées pour les citoyens des pays qui coopèrent avec l’Europe pour le retour de leurs immigrés clandestins et qui optent pour des mesures drastiques de lutte contre l’immigration clandestine.

Selon la Commission européenne, ces mesures permettront aux services consulaires d’examiner les demandes dans un délai raisonnable, tout en garantissant le respect des lois et des procédures applicables en matière de sûreté et de sécurité, compte tenu notamment de l’augmentation des demandes de visa chaque année et des difficultés rencontrées par les services pour y répondre, notamment en raison du manque de ressources humaines.